dimanche 7 décembre 2014

Noël 1959.

Vacances de Noël de 1959. J’ai six ans. Mes parents ne sont pas là. Ma grand-mère paternelle, catholique pratiquante, est venue me garder chez nous. Nous sommes tous les deux tout seul dans une grande maison vide et froide. Elle m’apprend à lire dans « Patapouf », la bande dessinée du journal « Le Pèlerin » de cette époque là. Aujourd’hui encore, dans ma tête et dans mon cœur, je la vois très bien ce matin de décembre 1959. Elle fouille dans l’armoire où ma mère garde mes vêtements de bébé. Je lui demande ce qu’elle fait. Elle me dit qu’une jeune maman, qui ne parle pas un mot de Français, vient d’accoucher toute seule au pied de la cheminée de sa grande maison froide et vide. Son mari n’est pas là. Il travaille dans une scierie. Ma grand-mère lui a porté de quoi habiller chaudement l’enfant. Cette jeune maman s’appelait et s’appelle toujours Céleste. Elle est restée vivre, travailler, fonder une famille en France. Aujourd’hui, elle et son mari sont riches: ils ont des enfants de leurs enfants.

Source photo: Brio Bastia.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire