dimanche 21 décembre 2014

Famille, familles.

Voici la présentation d'un livre que je n'ai pas lu:

"(...) Depuis la fin du XIX e siècle, la famille s'est transformée, en se resserrant sur elle-même et en permettant à chacun de ses membres d'avoir une identité de plus en plus personnelle. Schématiquement, les changements se sont déroulés en deux temps. Lors de la première modernité jusqu'aux année 1960, se sont imposés l'évidence du mariage amoureux, une grande division du travail entre les deux sexes, le repli sur le bonheur familial et le soutien de l'Etat-Providence. Avec la seconde modernité sont apparus l'instabilité conjugale, le pluralisme des formes familiales, la montée des normes psychologiques, la force du processus d'individualisation (de la femme, de l'enfant). En conséquence, pris entre les exigences de la vie commune et celle des individus, petits ou grands, la famille est soumise à des tensions qui sont analysées dans la 4 ième édition entièrement refondue de cet ouvrage "Sociologie de la famille contemporaine" de François de Singly, professeur de sociologie à l'université Paris Descartes, aux éditions Armand Collin.(...)"



Aucun commentaire:

Publier un commentaire